Intitulé The New Plastics Economy — Rethinking the future of plastic, le rapport est le fruit de trois ans de recherche menée par la fondation Ellen Mac Arthur, en partenariat avec le Forum économique mondial et avec le soutien de la McKinsey & Company, un cabinet de conseil américain. D’après ces conclusions, les océans devraient contenir en 2025, une tonne de plastiques pour l’équivalent de trois tonnes de poissons, et à horizon 2050, bien plus de matières plastiques que de poissons.

Cette prévision alarmante, vient confirmer, les proportions grandissantes du phénomène actuel de la pollution des eaux marines par les matières plastiques qui résulte lui-même, d’une mauvaise gestion de quantités colossales de produits plastiques présent sur le marché de consommation.

En 1964, 15 millions de tonnes de matières plastiques furent déjà livrés sur le marché pour répondre aux besoins dans le domaine de l’emballage, de la construction automobile ou encore de l’électronique. 50 ans plus tard, en 2014, cette quantité a été multipliée par 20, soit 311 millions de tonnes. Un chiffre qui représente, l’équivalent en poids d’environ 900 immeubles, de la taille de l’Empire State Building. D’après le rapport, la quantité globale de matières plastiques produite devrait doubler dans les 20 prochaines années et quadrupler à l’horizon 2050.

Avec une croissance de 5% par an en moyenne entre 2000 et 2015, les emballages plastiques porteront le secteur, aussi bien en termes de quantité et de revenus générés. En 2013, l’industrie a mise sur le marché, 78 millions de tonnes d’emballages plastiques dont la valeur a été estimée à 260 milliards de dollars. Cette production est prévue pour doubler d’ici 15 ans, et quadrupler à l’horizon 2050, pour atteindre la barre de 318 millions de tonnes en 2050.

Un problème marin persistant

Si les prévisions du rapport, sur l’avenir de la production des matières plastiques, peuvent réjouir de nombreux industriels, elles ne sont pas, cependant, de bon augure pour les océans. Et pour cause, selon le rapport, au moins 8 millions de tonnes de matières plastiques sont jetés chaque année dans les océans. Ce chiffre, revient, à déverser chaque minute, le contenu d’un camion poubelle dans l’océan. Par ailleurs, si rien n’est fait, le rapport, prévoit que, ce nombre grimpera à 2 en 2030, puis à 4 camions par minute à l’horizon 2050.

Actuellement, les profondeurs et les surfaces des océans, sont déjà le cimetière de plus de 150 millions de tonnes de déchets plastiques. D’après le rapport, les océans devaient contenir une tonne de plastique pour chaque trois tonnes de poissons d’ici 2025 et plus de plastique que de poissons à l’horizon 2050, en cas d’’inaction. Cette inaction aurait d’après le rapport, un coût annuel de 13 milliards de dollars, réparti dans des dommages économiques sur le tourisme, la pêche, et même dans le nettoyage des côtes et des plages.