L’ agriculture est de loin le secteur d’activité qui prélève et consomme la plus importante quantité d’eau. Cette quantité est appelée à augmenter avec l’expansion des surfaces agricoles, elle-même liée à la croissante démographique actuelle. Dans ce contexte, rentabiliser l’utilisation de l’eau est indispensable pour parvenir à une agriculture durable. Pour répondre à ce défi, une solution s’annonce déjà : l’irrigation  « goutte à goutte».

Le principe du goutte à goutte

L’irrigation goutte à goutte consiste en une application de l’eau en petites doses à intervalles de temps rapprochés de manière précise contrairement aux méthodes traditionnelles d’irrigation qui mouillent toute la zone concernée. On parle d’irrigation localisée ou de micro-irrigation. L’eau est déposée de façon continue en un point du sol, s’infiltre et humidifie la zone racinaire des plantes.
Dans la micro-irrigation, l’eau est diffusée par trois types d’émetteurs différents: les goutteurs, les micro-jets et les micro-asperseurs. Dans les micro-asperseurs, l’eau sort de l’émetteur à un débit plus élevé, et un jet orienté. Les micro-jets font gicler, atomisent ou brunissent l’eau dans l’atmosphère autour des émetteurs. Les goutteurs déposent l’eau par gouttelettes ou en filet.

Les avantages du goutte à goutte

La technique du goutte à goutte possède de nombreux avantages sur les autres systèmes d’irrigation.

  • Augmente façon significative l’efficacité de l’utilisation de l’eau : l’eau est déposée avec précision à un volume de sol restreint, correspondant à la configuration du système radiculaire ;
  • Diminue la fréquence des maladies des feuilles et des fruits: le goutte à goutte ne mouille pas le feuillage de la plante ;
  • Diminue les pertes par évaporation directe de la surface du sol : le goutte à goutte réduit de la surface extérieure humectée ;
  • Diminution des mauvaises herbes : la réduction de la zone arrosée diminue le développement des mauvaises herbes ;
  • Adaptation aux conditions topographiques et aux sols difficiles : le goutte à goutte fonctionne avec succès sur des terrains en pente raide, sur des sols peu profonds et compacts à faible taux d’infiltration et sur des sols sableux à faible capacité de rétention d’eau ;
  • Faibles besoins en énergie : en raison de la faible pression, la consommation en énergie du goutte-à-goutte est beaucoup plus faible que celle des autres techniques d’irrigation sous pression comme l’aspersion et les systèmes d’irrigation mécanisés.

Ses limites

Malgré tous les avantages suscités, l’irrigation au goutte-à-goutte présente cependant certaines limites. Il s’agit entre autres de :

  • Risques d’obstruction : les étroits passages des émetteurs sont susceptibles d’être obstrués par des particules solides, des matériaux organiques en suspension ou la précipitation de sels chimiques contenus dans l’eau ;
  • Coûts initiaux élevés : en raison du grand nombre de conduits latéraux et d’émetteurs, il est généralement difficile de déplacer le système au cours de la saison agricole. La plupart des installations sont fixes, d’où un coût d’équipement élevé par zone irriguée ;
  • Limitation du volume des racines : l’application répétée de l’eau à un volume de sol limité conduit au développement de systèmes radiculaires restreints et parfois peu profonds. Par conséquent, la récolte dépend de la fréquence des arrosages et devient plus sensible à la tension d’humidité par temps particulièrement chaud. Les grands arbres aux systèmes radiculaires peu profonds sont susceptibles d’être déracinés par des vents rapides ;
  • Accès restreint dû au coût élevé : les méthodes développées pour l’irrigation au goutte-à-goutte dans les pays industrialisés, relativement onéreuses, sont actuellement inaccessibles pour les agriculteurs des pays en voie de développement ne disposant pas de revenus suffisants.

Sources

http://www.fao.org/docrep/005/y3918f/y3918f03.htm

http://www.huffingtonpost.fr/2014/02/25/eau-et-agriculture–tour-dhorizon-en-france-et-dans-le-monde_n_4853776.html

http://www.ourplanet.com/imgversn/141/french/ghazi.html