Il s’est ouvert le lundi 11 juillet à Rabat au Maroc, une Conférence internationale sur l’eau et le climat (CIEC) en présence du Chef du gouvernement marocain et de la ministre déléguée chargée de l’eau.

Elle a été organisée conjointement par le ministère marocain délégué en charge de l’Eau, le département français de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer et le Conseil mondial de l’eau (CME). Cette conférence qui avait pour thème “Sécurité hydrique pour une justice climatique“  s’est déroulée sur 2 jours.

Son objectif était de mobiliser les acteurs politiques, techniques, financiers  ainsi que la société civile afin de positionner les questions liées à l’eau dans l’agenda des négociations sur le climat lors la COP22 qui se déroulera dans la ville marocaine Marrakech du 7 au 18 novembre  2016. Elle visait également à faire prendre conscience aux acteurs, les impacts du changement climatique sur les ressources en eau et sur son importance dans les domaines d’atténuation, d’adaptation et de résilience.

Les thématiques abordées lors de cette conférence ont concerné entre autres :

  • Vulnérabilité des ressources en eaux l’eau aux changements climatiques;
  • L’ eau et la mise en œuvre de l’accord de Paris et des objectifs du développement durable (ODD);
  • Les interactions entre l’eau, l’énergie, sécurité alimentaire, santé et l’éducation et le rôle de la société civile « ;
  • Les mécanismes de financement de l’eau et du changement climatique.

Au total, la conférence aura réuni environ 600 participants dont plus de 20 délégations ministérielles africaines.